mercredi 19 mars 2014

Le cancer du sein, plus fréquent chez les fumeuses

Une nouvelle étude, effectuée par le Centre de recherche sur le cancer de Seattle, aux Etats-Unis montre que l'une des principales formes de cancer du sein (le cancer hormono-sensible réceptif aux oestrogènes) est 60% plus fréquent chez les jeunes femmes qui fument. Et plus précisément, « chez les femmes âgées de 20 à 44 ans qui fument un paquet par jour depuis au moins 10 ans » a expliqué le Dr Christopher Li, responsable de cette étude. Pour cette étude, l'équipe du Centre de recherche sur le cancer de Seattle a étudié les dossiers de 960 patientes atteintes d'un cancer du sein entre 2004 et 2010. Ils ont comparé les chiffres avec les dossiers de 938 femmes de la même tranche d'âge mais qui n'ont pas eu de cancer.
Le spécialiste précise qu’«Il y a une prise de conscience croissante que le cancer du sein n'est pas une seule et unique pathologie. Mais qu'il existe plusieurs sous-type différents, qui correspondent à des profils différents».  Son étude a d'abord montré que les jeunes femmes qui avaient déjà fumé étaient environ 30 pour cent plus susceptibles de développer n'importe quel type de cancer du sein, par rapport aux femmes qui n'avaient jamais fumé. Mais ce risque atteint 50% en ce qui concerne le cancer du sein réceptif aux oestrogènes et il frôle même les 60% chez les fumeuses régulières. Le médecin ajoute qu’«Il y a tellement de substances chimiques présentes dans les cigarettes qu'il se pourrait que certaines d'entre elles agissent comme des oestrogènes, et participent ainsi à la multiplication des cellules cancéreuses hormono-dépendantes».