mercredi 23 juillet 2014

Allemagne7- Brésil 1: L’histoire est Klose

L’équipe nationale allemande de football a infligé une correction en bonne et due forme à l’équipe du Brésil. En demi-finale de la Coupe du monde Fifa 2014, à Belo Horizonte, chez elle, la Seleçao a reçu sa plus grande leçon de football depuis 1920. C’est à cette date que le Brésil avait perdu face à L’Uruguay 6 à 0. Il a donc fallu attendre le 8 juillet 2014 pour voir d’autres records tomber. D’abord le 8 juillet, c’est la date à laquelle la Mannschaft a remporté sa dernière coupe du monde en Italie face à l’Argentine, alors menée par un certain Diego Armando Maradona. Victoire 1 à 0 sur un pénalty, transformé par l’unique Andréas Brehme. 




A l’époque Lothar Matthäus était capitaine. Kaiser Franz Beckenbauer était sélectionneur. C’est donc une date importante. 24 ans plus tard, au Brésil, on écrit l’histoire. Et c’est là que les records vont pleuvoir. 7 à 1, jamais le Brésil n’a encaissé pareille déroute. C’est fait.  L’Allemagne, après cette demi-finale jouera sa huitième finale de coupe du monde. Un autre record. C’est sa quatrième demi-finale de suite, un  nouveau record. Miroslav Klose, buteur face aux Brésiliens, en est à 16 buts en phase finale du Mondial. Il dépasse Ronaldo, chez lui, au Brésil, lui qui a débuté, à Cruzeiro, là où le match a eu lieu ce mardi 8 juillet. Tout un symbole. Il est aussi l’unique joueur à disputer quatre demi-finales consécutives de coupe du monde. Klose égale le nombre de participations au Mondial de Paulo Maldini. 23 matchs joués. Il se rapproche vite du record détenu par Lothar Matthäus, 25 matchs disputés en phase finale de la coupe du monde. Klose c’est aussi le meilleur buteur de l’histoire de la sélection allemande avec 71 buts. Dans le top 10 des meilleurs buteurs de l’histoire du Mondial, nous avons certes Klose, mais aussi Gerd Müller, avec 14 buts, Klinsmann, 11 buts, Thomas Müller, 10 buts et Helmut Rahn 10 buts. Mais ce n’est pas tout. L’Allemagne, ce 8 juillet a été l’unique équipe au monde à marquer dans une phase finale de coupe du monde 4 buts en l’espace de six minutes. C’est aussi la seule équipe à mener 5 à 0 au bout de 30 minutes de jeu. C’est historique.
Mais ce n’est pas tout. La National Mannschaft, c’est également 13 demi-finales de coupe du monde. 16 quarts. La seule équipe qui n’a jamais été éliminée au premier tour depuis 1954, date de sa première victoire. Trois finales gagnées, quatre finales perdues, plusieurs fois troisième, 3 coupes d’Europe raflées, trois autres perdues, plusieurs fois troisième. En termes de constance, c’est la plus grande équipe de l’histoire du football mondial.

Rien qu’avec Joachim Löw, l’équipe allemande à disputer une demi-finale en 2006, une finale lors de l’Euro 2008, une demi en 2010, une demi en 2012, et là, elle joue sa huitième finale au Brésil en 2014. Les records touchent aussi les joueurs allemands. Dans cette équipe, Sami Khadira, absent six mois des terrains, pour une rupture des ligaments croisés, revient fin mai, et fait un mondial de grande classe mondiale. Bastian Schweinsteiger, opéré de la cheville, avec de gros pépins aux genoux, est resté sur le banc du Bayern plusieurs semaines. Il fait un excellent mondial. Pareil pour Klose qui n’a joué que 15 matchs de série A avec la Lazio de Rome, pour cause de blessure. Pourtant, il bat un record. Philip Lahm n’est pas mieux loti, lui qui a été blessé à la veille du mondial, mais qui assure et donne de la cohésion à une maison allemande, bâti sur du solide. Pour risquer un jeu de mots de la fin, hier, 8 juillet, le Brésil a pris Löw, après un coup de Kroos magique et une Lahm aussi tranchante qu’un rasoir. C’est que l’histoire est Klose, messieurs dames. Cette Mannschaft réussit l’impossible et marque l’histoire pour toujours.