jeudi 22 mai 2014

Braquage de l’aéroport de Bruxelles Hassan Baghli, haute voltige

Hassan Baghli est-il le braqueur de Tanger ? Est-ce la même personne qui a participé à des faits de haut vol en Belgique, qui s’est réfugié au Maroc, dirigeant une entreprise, qui est passé à l’acte en braquant un fourgon de transport de fonds subtilisant un butin de 7 millions dhs ? On s’en souvient, le 24 février 2014, quatre hommes cagoulés se sont attaqués à un fourgon blindé au centre ville de Tanger. Coup spectaculaire, modus operandi déjà connu des services de police, tout porte à croire que c’est l là le fait d’une bande rompue aux braquages de ce calibre. Pour les enquêteurs marocains, qui arrêtent Hassan Baghli, le lien est vite fait avec l’affaire du même style en Belgique. Il s’agit du fameux casse de l’aéroport de Brussels Zaventem, le 18 février 2013. Huit hommes masqués, déguisés en policiers et lourdement armés, avaient commis l’incroyable en prenant pour cible un avion de la compagnie aérienne Swiss qui transportait un chargement de la société Brink's. Les voleurs savaient tout sur ce transport. Ils avaient bien étudié leur coup, date d’arrivée, chargement, circuits de passages, sécurité, caméras de surveillance et le timing ficela au poil pour ne rien laisser au hasard. 38 millions d’Euros de butin dérobé. Que des diamants ou presque. C’est le casse de la décennie. Très vite, les auteurs du casse se volatilisent. Un mandat d'arrêt international a été émis sur la bande et principalement sur un ressortissant marocain. Il s’agit de Hassan Baghli. Le parquet de Hal-Vilvorde est formel : les soupçons sont lourds et Baghli est la cible.   
Hassan Baghli fait aujourd’hui partie de la liste des quatre individus arrêtés par la police marocaine. 36 ans, connu des services de police, Hassan Baghli a grandi dans le quartier de Cureghem d’Anderlecht. Quartier difficile, célèbre pour ses accrochages avec la police. Hassan Baghli a appris là, les bases du crime  à grande échelle. Il est fiché au grand banditisme belge depuis les années 1990. Il est condamné à Bruxelles en 2002 à dix années de réclusion criminelle pour une dizaine de vols avec violences et des braquages. Hassan Baghli est aussi recherché en France et à Bruxelles. Pour la police européenne, il faisait partie  du fameux gang des super-truands Maâche/Bekhti qui préparait un hold-up à Strasbourg. On s’en rappelle, la police avait découvert un dépôt d’armes et des explosifs dans un hangar qui devait servir pour le casse du siècle. Baghli est aussi accusé dans une attaque à main armée contre un hôpital belge pour organiser l’évasion d’un détenu. Il a aussi été mêle à des tentatives d’homicide volontaire. Son nom revient dans d’autres braquages armés contre des dépôts de sociétés de transport de fonds en Belgique et aux Pays-Bas. Bref, c’est un criminel de haut vol comme on en voit rarement. Hassan Baghli aura donc deux procès. L’un en Belgique, l’autre au Maroc. Les peines risquent d’être très corsées.