jeudi 23 avril 2015

Parution : « Les territoires de Dieu » d’Abdelhak Najib






Les éditions Les Infréquentables viennent de publier: «Les territoires de Dieu», le premier roman de Abdelhak Najib. Ancré dans le coeur de la vie marocaine, c’est le roman d’une ville. Plus précisément d’un quartier, qui est un haut lieu de l’imaginaire marocain: Hay Mohammadi, avec sa cohorte de visages, son poids historique et sa place dans le paysage humain marocain. “Les territoires de Dieu” est un roman très particulier à plus d’un égard. D’abord la narration y suit des sinuosités dictées uniquement par les personnages.  Ces derniers sont nombreux, et pour certains, sont des figures archétypales qui en dissent long sur la variété humaine d’un quartier, d’une ville, voire d’un pays entier. Ensuite, le sens même du livre est de suivre les pas de plusieurs personnages, à travers leurs désirs, leurs rêves, leurs désillusions et leur volonté de tout dépasser. Roman  drôle, ironique, c’est aussi un témoignage à vif d’une époque douloureuse de l’histoire récente du Maroc. Abdelhak Najib y alterne lyrisme, reportage, narration débridée et dialogues décalés, parfois absurdes, le tout dans une féérie de langage, où l’on sent les influences d’une certaine littérature américaine. “Les territoires de Dieu” fait aussi le solde de tout compte d’une vision d’un certain Maroc, sans compromis, sans concession et sans la moindre amertume.  Au contraire, on rit beaucoup en lisant ces pages aux envolées ironiques stridentes.



Les territoires de Dieu. Abdelhak Najib. Editions Les Infréquentables. Avril 2015. 80 dhs