jeudi 19 mars 2015

Géopolitique dans un salon de coiffure


 

Cela se passe dans un salon de coiffure. Une conversation banale, de celles qui n’engagent pas l’être dans ses profondeurs. Ce type d’échanges très superficiels où l’on se raconte des choses sans importance. Soudain, le bonhomme qui monopolisait la parole, théorisant avec suffisance de politique, d’Irak, de Syrie, des Etats Unis, de François Hollande, du prix des carburants, du jeune prodige marocain du Barça, d’une série turque, d’un mariage dans le quartier, d’une femme qui a quitté son mari, d’un mari qui a quitté femme et enfants… oui le bonhomme prend à partie un autre type qui se faisait arranger la barbe, assis sur son fauteuil, écoutant les bribes sans trop s’impliquer. «Tu n’as pas d’avis sur ce qu’on dit ?» «Non, je profite de ce moment de détente  en silence, mais il n’y a que vous qui parlez, d’ailleurs». Bien lancé. L’orateur du salon de coiffure accuse le coup, mais trouve une parade : «je t’ai fait une revue de presse de ce qui se passe dans le monde, mieux que sur un journal télévisé, un merci serait approprié… » Et le théoricien continue son monologue faisant mine que l’autre était déjà hors jeu. Il soliloque sur la chaleur, une émission animalière qu’il a maté sur Nat Geo Abu Dhabi, il parle d’un patelin dans le rif, il explique pourquoi la Russie va perdre la guerre en Ukraine et pourquoi la Libye sera la plus grande puissance dans le Maghreb. Il enclenche sur l’Egypte, sur la Palestine, le Liban, fait un crochet par Kaboul et Peshawar, bref, le bonhomme débite sans discontinuer avec verve et fierté affichée. Il faut évidemment le suivre dans sa géographie personnelle. Du Rif à Kaboul, c’est vrai qu’il y a des sommets, mais bon, de là à ce que la Libye sera la puissance du Maghreb, le mec qui se faisait la barbe tique. « Non, c’est faux. La Libye restera dans sa crise pendant de très longues années, monsieur ». Le spécialiste de la géopolitique se fâche. Il fulmine : «Mais tu sais à qui tu parles d’abord ? » L’autre ne pipe mot. « J’ai dit un jour que les USA vont pourrir le monde arabe et c’est arrivé. Ce qu’on te montre  à la télé, c’est du pipo. Moi je te dis ce qu’il en est, alors écoutes et prends en de la graine ». Et va pour une analyse du monde moderne avec bien entendu, les Américains qui veulent nous tuer tous, nous les arabes, Saddam et Kadhafi qui sont des saints, les révolutions arabes qui sont du fait la CIA, Ben Laden qui vit encore et qui travaille dans un bureau à Washington, Ebola qui a été le fruit d’une pluie vaporisée sur ces régions du monde toujours par l’oncle Sam, l’homme qui a marché sur la lune, un montage à Hollywood, les 7 à 1 de l’Allemagne face au Brésil, une transaction parce que Dilma avait parlé avec Angela… Bref, cent ans de découvertes scientifiques ont été balayés en  20 minutes dans un salon de coiffure. Le monde et ses coulisses, les guerres du pouvoir, les intérêts financiers, les équilibres économiques mondiaux, tout n’est que leurres et mensonges. Et le bonhomme lâche tout cela avec force, te fixe droit dans les yeux pour que tu piges et si tu n’as pas encore compris le pourquoi du comment des vérités sur ce monde, il est prêt à te refaire le cour gratis. En quittant le salon de coiffure, je ne savais pas quoi penser de ce type. Une chose est sûre, il met tellement de passion dans ses propos qu’il en devient convaincant. Je suis revenu le lendemain demander à mon coiffeur qui était ce bonhomme ? «Un prof d’histoire géo !» Rien que ça. Si ton môme débarque un jour et te débite des saillies de cet acabit, tu sais au moins d’où ça vient…